UEFA et ECA : La scission va faire des dégâts !

UEFA et ECA : La scission va faire des dégâts !

À quelques heures de l’annonce de l’UEFA de la nouvelle formule de la Ligue des Champions, l’ECA a devancé sa concurrente pour sortir de terre son projet de Super League Européenne. Les deux instances ne font que commencer leur bras de fer, qui risque de durer longtemps.

Voilà qui risque de laisser des traces pour un moment. Ce lundi, l’UEFA doit annoncer sa réforme de la Ligue des Champions. Comme annoncé depuis plusieurs semaines, la nouvelle formule doit inclure 36 équipes, et non plus 32 comme c’est le cas à l’heure actuelle, prévoit une forme de mini-championnat dans le système dit « suisse » pour le premier tour, avant de revenir à une phase finale plus classique sous le format aller-retour jusqu’à la finale, qui doit se jouer sur un match sec.

Cela fait un moment que les clubs européens pensent à cette version. Elle doit entrer en vigueur en 2024. La réflexion s’est même accélérée en ce début d’année. Il faut dire que la menace d’une Super League Européenne s’épaissit. C’est même plus que jamais le cas. Le New York Times a dévoilé une véritable bombe ce dimanche. 12 clubs vont annoncer dans les heures à venir leur scission avec ce projet pour créer leur propre compétition. En d’autres termes, l’Association européenne des clubs (ECA) va sortir son projet de Super League.

L’UEFA prépare sa contre-attaque

Les trois grosses écuries espagnoles (Real Madrid, FC Barcelone, Atlético de Madrid), italiennes (Juventus Turin, AC Milan, Inter Milan) et les six plus grands clubs anglais (Liverpool, Manchester United, Manchester City, Chelsea, Tottenham et Arsenal) ont décidé de ne pas participer à la future Ligue des Champions pour élargir leur compétition à 20 équipes. Il n’y a en revanche pas de trace du PSG et d’aucun club français, ni du Bayern Munich et de participants allemands. Le champion d’Europe en titre est un fervent opposant à cette ligue fermée.

Selon The Athletic, le champion de France est contre également, estimant que d’autres équipes comme l’Atalanta ou l’Ajax devraient avoir leur place. Les fédérations des quatre grands championnats, associées à l’UEFA, n’ont pas tardé à répondre, assurant qu’elle condamnait l’initiative. «L’UEFA, la Fédération anglaise de football et la Premier League, la Fédération royale espagnole de football (RFEF) et LaLiga, ainsi que la Fédération italienne de football (FIGC) et La Lega Serie A ont appris que quelques clubs anglais, espagnols et italiens envisagent d’annoncer leur création d’une soi-disant Super League fermée» entame le communiqué.

Interdiction de participer à toute autre compétition au niveau mondial…

«Si cela devait arriver, nous souhaitons rappeler que nous – l’UEFA, la FA, la RFEF, la FIGC, la Premier League, LaLiga, la Lega Serie A, mais aussi la FIFA et toutes nos associations membres – resterons unis dans nos efforts pour arrêter ce projet cynique, un projet fondé sur l’intérêt personnel de quelques clubs à une époque où la société a plus que jamais besoin de solidarité. Nous examinerons toutes les mesures dont nous disposons, à tous les niveaux, tant judiciaire que sportif, afin d’éviter que cela ne se produise. Le football est basé sur des compétitions ouvertes et le mérite sportif. Il ne peut en être autrement. »

«Comme annoncé précédemment par la FIFA et les six Fédérations, les clubs concernés se verront interdire de participer à toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leurs équipes nationales. » D’après la Gazzetta dello Sport, l’instance prépare également une plainte pour réclamer entre 50 et 60 milliards d’euros de dédommagement. La guerre est déclarée.

 

iGFM Avec Footmercato

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)